Le CH Jan Portaels respecte les droits du patient tels que prévus par la législation de 2002.

Droit à un service de qualité

Vous avez le droit de recevoir les meilleurs soins en fonction des connaissances et des technologies médicales actuelles. Le prestataire de soins doit vous traiter dans le plus grand respect et tenir compte de votre droit de décision. Les croyances religieuses, l’orientation sexuelle, la classe sociale et le sexe ne doivent être d’aucune influence.

Droit au libre choix du prestataire de soins de santé

Vous pouvez choisir vous-même votre prestataire de soins. Pour des raisons d’organisation, il est impossible de choisir son infirmier dans un hôpital. En cas d’hospitalisation imprévue, vous pourriez même voir plusieurs médecins que vous n’avez pas choisis vous-même. Et ce, parce qu’il s’agit de soins d’urgence et/ou obligatoires. Un médecin a également le droit de vous refuser comme patient (sauf en cas d’urgence) ou d’interrompre un traitement. Le cas échéant, votre médecin doit vous renvoyer vers un confrère afin d’assurer la continuité des soins. Vous avez également le droit de consulter un autre médecin à tout moment pour obtenir un deuxième avis.

Droit à des informations sur votre état de santé

Vous avez le droit d’être informé sur votre état de santé et sur les conséquences financières de votre traitement. Et ce, dans un langage clair afin que vous compreniez parfaitement les propos du spécialiste.

ici.

Droit à des informations sur chaque geste médical et droit d’y consentir

Votre prestataire de soins a besoin de votre consentement verbal ou écrit pour commencer le traitement. Vous devez recevoir des informations en temps utile afin de pouvoir, en tant que patient, prendre une décision éclairée. Les informations que vous recevez doivent être claires et complètes. Vous avez, par conséquent, le droit de refuser le traitement. Une seule exception : s’il s’agit d’une urgence et qu’il n’est pas possible de prendre connaissance de vos volontés à temps (ou parce que c’est impossible).

Droit à un dossier soigneusement mis à jour, avec possibilité de consultation et de copie

Tout patient a le droit de recevoir une copie (contre paiement) de son propre dossier ou de le consulter. Ce dossier est mis à jour par le prestataire de soins et contient vos données médicales personnelles. Il est conservé par l’hôpital (pendant 30 ans).

Le document permettant de demander une copie de votre dossier est disponible ici.

Droit au respect de votre vie privée et de votre intimité

Les informations relatives à votre santé ne sont divulguées à aucun tiers, sauf si vous avez donné votre accord. Pendant le traitement, seuls les professionnels impliqués dans votre traitement peuvent être présents. Les photos et les vidéos dans lesquels vous apparaissez ne sont ni publiées ni diffusées sans votre consentement exprès.

Droit à la médiation des plaintes

En ce qui concerne le droit de signaler une plainte, le CH JP estime que toute personne travaillant en son sein doit partager la responsabilité du traitement et de la gestion des plaintes. Nous nous efforçons de traiter au mieux les réclamations. L’hôpital dispose également d’un service de médiation indépendant chargé de traiter les plaintes (comme prévu par le législateur). Le service de médiation essaiera d’abord de rétablir la communication entre le prestataire de soins de santé et vous. En cas d’échec, il procédera à une médiation ou vous informera de toutes les possibilités de traitement de votre plainte. Si votre réclamation concerne une facture, contactez le service de facturation du CH JP.

Vous trouverez des informations plus détaillées sur les droits des patients sur www.patientrights.be ou dans la brochure du SPF Santé publique.

Droit au soulagement de la douleur

La douleur est subjective. Le CH JP s’efforce de l’éviter ou de la gérer de la manière la plus appropriée.